Comment estimer sa retraite de base ?

Publié le : 01 mai 20224 mins de lecture

Pour beaucoup, la retraite est considérée comme la fin de leurs longues années de travail. Ainsi, afin de passer le reste de votre vie de la meilleure façon possible, il est essentiel de vous préparer bien à l’avance et d’avoir une estimation de la somme d’argent que vous gagnerez à la retraite. Bien avant de vous lancer dans vos projets d’avenir, il est bon d’estimer votre retraite de base.

La retraite en général : comment ça marche ?

Pour préparer son projet de retraite, il est intéressant d’avoir une idée sur le Plan d’Epagne Retraite proposé par le C.G.O.S ainsi que le système en général. Ce dernier a été créé avec la création de la Sécurité sociale pour aider les personnes âgées. Pendant vos années de travail, vous devez cotiser au système de retraite. Votre employeur, quant à lui, doit verser ces cotisations salariales et patronales directement aux caisses de retraite obligatoires. Et lorsque vous prenez votre retraite, ces cotisations sont utilisées pour payer immédiatement votre pension et vous donner des droits pour votre future pension. Le système est simple : les régimes de retraite collectent les cotisations des travailleurs et les redistribuent aux retraités sous forme de pensions la même année. Dans le même temps, les actifs continuent de cotiser pour leur future retraite et ainsi de suite.

Comment estimer sa retraite de base ?

Pour estimer votre retraite de base, il suffit d’appliquer la formule de calcul suivante : votre salaire annuel moyen multiplié par le taux de liquidation et multiplié par la durée de cotisation ou période de référence, qui est égale au montant de la retraite de base. Expliquons facilement chaque élément de la formule. D’abord pour le salaire annuel moyen : on prend en compte vos 25 années de carrière, votre salaire annuel moyen est égal à la moyenne des salaires bruts perçus pendant les 25 années les mieux rémunérées. Ensuite pour le taux de liquidation : il dépend de votre âge de départ ou de votre durée de cotisation, c’est-à-dire qu’à l’âge du taux plein (67 ans), donc votre pension de base sera calculée au taux de 50%. La durée d’assurance : elle est basée sur votre rémunération mais pas sur le nombre de jours travaillés. Pour la maternité, la maladie, le service militaire : vous bénéficiez de trimestres supplémentaires pour ces situations. Certains trimestres peuvent être ajoutés à votre durée d’assurance, même si vous n’avez pas cotisé. Dans la situation spécifique de la maladie, vous pouvez acquérir un trimestre par tranche de 60 jours consécutifs d’arrêt de travail. Enfin, pour le service militaire, un trimestre d’assurance est validé pour chaque période de 90 jours passée sous les drapeaux.

Cotisations de retraite : comment cotiser ?

Chaque mois, votre employeur déduit les cotisations de pension de votre salaire. Ces cotisations sont calculées sur votre salaire et sont constituées d’une part salariale de 40 % et d’une part patronale de 60 %. Toutes les sommes que vous versez sont converties en points. Tout au long de votre vie professionnelle, le nombre de points accumulés et leur valeur serviront de base au calcul de la pension que vous percevrez. Il existe deux types d’associations qui gèrent ces cotisations : La première est l’Arrco ou Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés qui gère les cotisations des salariés non cadres et cadres. La seconde est l’Agirc, ou Association générale des institutions de retraite des cadres, qui gère également les cotisations des salariés cadres. Ces deux régimes ont fusionné en un seul régime en 2019.

Plan du site